J’ai 15 ans et je travaille au magasin familial. Sur le présentoir trône un billet de loterie instantanée. Malgré une envie irrépressible qui se fait sentir (fait inusité puisque je n’en achète jamais), j’hésite à le prendre. À cet âge, on ne veut pas dépenser l’argent pour rien, surtout quand il s’agit du nôtre. Je fais donc un marché avec moi-même : s’il n’est pas vendu d’ici la fin de la journée, je l’achète! Cinq minutes avant la fermeture, une cliente le prend et gagne !!! Deux jours de salaire me passent sous le nez! À cet instant, je me suis juré de ne plus jamais ignorer ma petite voix !

Ah! La petite voix, l’intuition, le p’tit doigt, l’instinct, le pressentiment, le flair… toutes ces appellations pour désigner «un mode de connaissance indépendant de la raison. [L’intuition] ne provient pas d’un processus rationnel ou logique et n’est donc pas issue d’une réflexion, d’une analyse ou d’une déduction. L’intuition procède de façon immédiate et représente une forme de compréhension directe et spontanée, qui ne s’appuie ni sur l’expérience, ni sur des indices sensoriels. Il s’agit d’accéder à une connaissance qui provient de l’intérieur de nous, et non de l’extérieur» (L’intuition! Mais qu’est-ce donc?)

Qu’est-ce qui fait qu’une personne est plus intuitive qu’une autre ?

Selon Béatrice Millêtre « les plus « douées » ont « les sens aux aguets, entendent en permanence des choses en bruit de fond, ou sous la forme de messages subliminaux ». Le développement de cette faculté dépend en grande partie de leur « façon d’être au monde ». » (Réussir grâce à son intuition. Être plus rapide. Avoir des idées nouvelles. Voir ce que les autres ne voient pas (éd. Payot)).

Intuition et créativitéNotre intuition est en nous et ne cesse jamais d’y être. Elle a la place que nous lui réservons. Selon Djohar Si Ahmed, de l’Institut des champs limites de la psyché (ICLP) à Paris « Ceux d’entre nous qui ont privilégié une vision très rationnelle de l’existence, qui refoulent ou censurent leurs ressentis et leurs émotions, auront plus de difficultés à écouter la voix de l’intuition. Ceux qui s’autorisent à être sensibles, ouverts à l’autre, aux « vibrations ambiantes », et surtout à leurs propres ressentis, y accéderont beaucoup plus facilement. »

Alors comment devient-on intuitif ?

Comment accéder à notre petite voix? Voici 10 points qui vous permettront d’y voir plus clair :

1. Être à l’écoute de son instinct.

Une personne intuitive a une facilité d’écouter sa petite voix, c’est-à-dire qu’elle est portée naturellement à considérer son pressentiment pour prendre une décision plutôt que de l’ignorer. Toutefois « il n’est pas nécessaire de rejeter la logique scientifique pour bénéficier de l’instinct, indique Francis Cholle, [auteur du livre The Intuitive Compass]. Nous pouvons honorer et nous servir de tous ces outils, et nous pouvons chercher l’équilibre. Et en cherchant cet équilibre nous finirons par mettre toutes les ressources de notre cerveau en action. »

2. Prendre du temps seul.

Prendre du temps avec soi-même permet de se reconnecter avec son intérieur, de mieux le connaître et reconnaître ses signes. On ne peut avoir une bonne « communication » avec son intuition dans l’agitation et le mouvement de la vie quotidienne.

3. Être créatif.

Selon Sophy Burnham, auteur deThe Art of Intuition, on remarque que  les personnes créatives sont très intuitives.  La créativité est comme un muscle, plus on le sollicite plus on le développe. Comme les deux sont interreliés, développer sa créativité aidera à construire son intuition.

4. Pratiquer la pleine conscience.

Se concentrer sur l’instant présent en laissant surgir les images, sensations sans les retenir, sans jugement et sans se faire happer par elles. La pleine conscience nous aide à vider notre esprit de toutes idées préconçues, jugement, papotage intérieur qui entraverait l’accès à notre intuition.

5. Remarquer ce qui nous entoure.

Être conscient de ce qui arrive, pouvoir faire des liens entre certains événements, certaines conversations ou ressentis en les inscrivant dans un carnet ou en discutant avec quelqu’un permet de prendre un certain recul et de mieux comprendre les choses. Vous verrez à quel point votre quotidien est peuplé de ces petites coïncidences et saurez en tirer parti.

6. Écouter le langage de son corps.

L’intuition peut s’exprimer à travers des sensations physiques du corps : ressentir des maux d’estomac, des palpitations, sentir ses sens en alerte parce qu’on sait qu’il y a quelque chose de louche mais sans savoir quoi. Savoir reconnaître le langage de notre corps (et l’écouter!) peut être très instructif.

7. Être empathique.

Selon le Psychology Today, la précision empathique se définit comme étant « l’habilité en apparence magique d’identifier le terrain mental d’un individu par ses mots, ses émotions et son langage corporel». Savoir ressentir les émotions suscitées par les images, être sensible aux situations qui nous entourent développe notre empathie. On peut identifier le rejet, le dégoût, la peur, l’angoisse, la fierté, l’amour en observant une situation, le maintien, le regard, le ton d’une personne. Bref, il s’agit d’être fin observateur et ouvert aux émotions suscitées.

8. Être attentif à ses rêves.

En étant attentif à ses rêves, on peut avoir accès à beaucoup d’informations de la partie inconsciente du cerveau, dont la partie intuitive. Lorsqu’on dort, on est disposé à recevoir ce que la partie inconsciente et intuitive veut nous transmettre, et ainsi orienter sa vie en fonction des données reçues. Il serait judicieux d’avoir un carnet sur sa table de chevet afin de tout noter à son réveil.

9. Apprécier le calme.

Dans un monde où tout va vite, où nous sommes constamment sollicité, stressés, bombardés par une foules d’informations, on est rarement disposé à capter les signes intuitifs qui se présentent à nous. Rechercher le calme permet de mieux se connecter à notre intérieur et en reconnaître les signes.

10. Lâcher prise sur des émotions néfastes.

Les émotions négatives ont un pouvoir obnubilant, c’est-à-dire qu’elles prennent toute la place dans notre cœur et dans notre tête. Nous ne sommes pas réceptifs à ce qui nous entoure. Selon la revue Psychological Science une « étude de 2013 […] a montré qu’être d’humeur positive augmentait l’habilité à avoir des jugements intuitifs dans un jeu de lettres». (Carolyn Grégoire, Huffington Post, 24/03/2014) En faisant le ménage dans nos émotions, en se défaisant de liens négatifs, bref en effectuant un lâcher prise sur tous sentiments néfastes, on favorise un meilleur contact avec notre intuition.

En somme, l’intuition est en lien étroit avec l’état de notre monde intérieur. Plus il s’épanouit, plus on y porte attention et on le nourrit, plus notre réceptivité sera accentuée et notre compréhension des choses sera claire.  Comme le dit Ariana Huffington dans son livre Thrive : « En nourrissant et en alimentant notre intuition, et en menant une vie qui nous permet de mettre à profit sa sagesse, nous suivons un chemin essentiel pour progresser au travail et dans la vie ». Et vous, avez-vous déjà pris une décision contre toute logique, sans pouvoir expliquer ce qui vous avait poussé à aller dans cette voie?  Dites-le nous dans un commentaire.Cultiver son intuition

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire ici, s'il vous plaît
Veuillez donner votre nom ici, s'il vous plaît