Le manque de confiance en soi fait partie des défauts humains les plus rencontrés. Il peut se définir par une sensation de doute vis-à-vis de ses propres qualités, et ainsi de peur de les montrer. Il considère à la fois les qualités physiques, intellectuelles et professionnelles. Ce caractère constitue de plusieurs façons, un frein à l’atteinte de vos objectifs.

1. Vos actions dépendent d’abord de vos visions

Si vous manquez de confiance en vous, c’est que cela vient de votre tête uniquement. Qui est le guide de tout votre corps, n’est-ce pas votre cerveau ? Ainsi, en croyant que vous ne serez pas la bonne personne pour gérer un projet, vous n’allez même pas commencer à la mettre en place. Ce que vous faites est dicté par ce que vous pensez être juste. Pourtant, une personne qui manque de confiance en elle n’a que des pensées négatives, notamment en prévoyant l’avenir. Etant donné que la personne se croit incapable, qu’elle croit que les autres sont meilleurs, un grand blocage s’installe en elle qui a peur de s’emballer depuis le début. En outre, à force de devenir sceptique en se créant des mauvais scénarios, une onde négative se propage en elle et finalement, rien ne réussit.

2. Vos quotients émotionnel et intellectuel sont affectés

Vous ne vous rendez peut-être pas compte, mais ce manque de confiance a de grandes répercussions sur vos émotions. Souvent, vous devenez peureux, timide, voire même angoissé. Il peut également y avoir un sentiment de handicap, de solitude, de sous-estime des autres (alors que c’est vous-même qui vous sous-estimez). Vous ressentez également un complexe d’infériorité. Pourtant, le quotient émotionnel a une influence importante sur le quotient intellectuel. Même si vous disposez de tous les potentiels en vous, votre mal-être vous fait diminuer de vos compétences. Par exemple, vous n’affrontez jamais votre supérieur alors que vous avez raison, vous n’arrivez pas à rédiger correctement votre rapport de travail puisque vous avez peur que votre ouvrage ne soit pas à la hauteur.

3. Vous devenez passif

L’oisiveté est une conséquence courante du non confiance de soi. En effet, on devient passif étant donné qu’on se croit être nul à tout. On n’ose rien entreprendre, on n’ose pas innover, on préfère rester tel qu’on est, vivant de façon monotone et inactive. On s’impose des limites à nos capacités, donc on se limite dans nos objectifs. Cet état se voit dans vos comportements quotidiens : vous baissez souvent votre tête, vous ne paraissez pas du tout dynamique, vous êtes très peu bavard. Et par exemple, quand vous passez un entretien d’embauche, vous allez tout de suite être réfuté, malgré vos hauts diplômes.

4. Vous ne vous guidez plus

En outre, il se peut que des gens de mauvaise foi profitent de vous en sachant que vous n’osez pas vous affirmer, que vous avez peur d’exposer votre vision. Ils vous imposent ce que vous devez faire, ou même ils vous dictent ce que vous savez faire et ce que vous ne savez pas. Ils volent votre idée, puisque vous-même en doutiez. Vous ne parlez pas beaucoup que finalement, vous n’avez plus droit à la parole. Ainsi, c’est souvent une autre personne qui va sembler vous connaître plus que vous, une autre personne mène votre vie à votre place. Ce qui dérange le plus, c’est que vous l’acceptiez inconsciemment. Vous vivrez pour réaliser ses rêves au lieu des vôtres.

5. Personne ne vous fait confiance

Une conséquence possible serait également le doute des autres. Si vous-même ne croyez pas en vous, qui pourrait croire en vous ? Quoi que vous fassiez un effort pour convaincre votre assistance, votre force de persuasion diminue et votre peur se transmet par vos attitudes et votre voix. Par ailleurs, puisque vous n’osez pas vous affirmer en public, si des entrepreneurs ont le choix, ils vont préférer les autres concourants qui montrent tous leurs points forts librement au lieu de vous qui semblez réticent et peu sûr de vous. Si vous êtes le leader d’un groupe, votre manque de confiance en vous, affecte très négativement l’estime de vos collègues envers vous.

6. Vous aurez du mal à faire confiance aux autres

Cela peut être plus difficile à comprendre, mais cet effet peut aussi vous être néfaste. Si vous ne croyez pas en vous-même qui êtes le chef avec toutes les compétences nécessaires, comment pourriez-vous croire que vos subordonnés puissent accomplir la tâche que vous leur attribuez ?
La confiance s’installe à la première impression, et quant à vous, vous aurez toujours la mauvaise impression vis-à-vis des autres puisque vous adoptez la pensée et la vision négatives. Votre considération de vos coéquipiers est réduite, ce qui pourrait nuire au bon fonctionnement de votre entreprise. Le doute règne dans la société.

Que ce soit de façon directe, à cause des effets de vos faits et gestes ; ou indirecte, à cause des réactions vis-à-vis de vos interlocuteurs, les conséquences du manque de confiance en vous se résument à votre projet, vos objectifs, voire votre vie voués à l’échec. Afin d’atteindre le succès, il faudrait donc rectifier ce mauvais défaut.

Laisser une réponse

Veuillez laisser votre commentaire ici, s'il vous plaît
Veuillez donner votre nom ici, s'il vous plaît